Imperial Cleaning

Tenzin Gyatso

De même, en mars , l'oracle fut consulté à deux reprises avant de donner la réponse escomptée:

Menu de navigation


Vous pouvez la raccourcir en résumant le contenu de certaines sections et en déplaçant leur contenu original vers des articles détaillés, ou en discuter.

Tenzin Gyatso , né Lhamo Dhondup tibétain: Moine bouddhiste de l'école gelugpa , il est intronisé chef temporel et spirituel du Tibet le 17 novembre , un mois après le début de l' intervention de l'armée chinoise au Tibet.

En , il s'exile en Inde où il crée le gouvernement tibétain en exil qu'il dirige jusqu'à sa retraite politique en mars , un premier ministre lui succédant à la faveur d'une démocratisation en exil [ 2 ]. Vivant à Dharamsala depuis plus de 50 ans, il est considéré comme le plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain [ 3 ] , et par la plupart des Tibétains comme une émanation de Tchènrézi , le bodhisattva de la compassion [ 4 ].

Il est souvent invité par des centres bouddhistes, des institutions ou des personnalités, et effectue de nombreux voyages à travers le monde pour enseigner le bouddhisme tibétain, et diffuser un message de paix et de non-violence.

Il naît le 6 juillet sous le nom de Lhamo Thondup, dans une famille paysanne sinophone [ 9 ] dans le village de Taktser Hongya en chinois , dans la province du Qinghai l' Amdo [ 1 ] , [ 10 ] , à l'époque les années sous l'autorité d'un des gouverneur militaires hui de la famille Ma [ 11 ] , [ 12 ] , [ 13 ] , [ 14 ].

Lhamo Dhondrub est le 4 e fils de Sonam Tsomo Diki Tsering et Choekyong Tsering qui eurent 16 enfants, dont 7 dépassèrent la petite enfance. Il vient après Tsering Dolma , née en , Thubten Jigme Norbu , né en [ 15 ] , lequel deviendra le 6 e Taktser Rinpoché [ 16 ] , Gyalo Thondup , né en , et Lobsang Samten , né en , et avant Jetsun Pema , née en et Tendzin Choegyal , né [ 17 ].

L'oncle maternel de son père, Lobsang Tsultrim Jigme Gyatso , est le 5 e Taktser Rinpoché du monastère de Kumbum , l'un des réincarnés les plus importants du Tibet oriental [ 18 ] , [ 16 ] , auquel succédera Thubten Jigme Norbu. Le groupe des Chi-kya Stag-mthser sde-ba de Taktser dont fait partie la famille paternelle du dalaï-lama, avait adopté le dialecte chinois de Xining comme langue première, à l'instar de nombreux clans tibétains de la région [ 19 ].

Les sources ne s'accordent pas sur le degré d'aisance de la famille du jeune Lhamo Dhondrub lorsqu'elle vivait à Taktser: Les témoignages des frères aînés ne concordent pas non plus: Devant les membres de la mission qui se présentent comme de simples pèlerins au foyer de Taktser, il reconnait des objets ayant appartenu au 13 e dalaï-lama.

Selon le témoignage de sa mère et des membres de la mission [ 26 ] , le jeune Lhamo Dondup s'adresse à ses derniers dans le dialecte tibétain de Lhassa, la langue de sa précédente incarnation [ 27 ]. Le seigneur de la guerre hui Ma Bufang , qui était un ami de la famille de Diki Tsering , la mère du dalaï-lama, aurait personnellement joué un rôle clé dans le choix de ce dernier [ 28 ]. Le jeune garçon quitte le monastère de Kumbum le 21 juillet , est officiellement proclamé 14 e dalaï-lama le 23 août, et arrive à Lhassa le 8 octobre [ 29 ].

Sa famille est anoblie, comme le veut la coutume [ 31 ]. Le dalaï-lama déclare avoir pris conscience d'être un lama réincarné vers l'âge de 5 ou 6 ans quand, à ce que lui a rapporté sa mère, il insista pour se rendre avec elle au Chensalingka, un bâtiment du Norbulingka construit par le 13 e dalaï-lama.

Il aurait couru vers un placard en criant: Mes dents sont là! Les préposés, étonnés, ouvrirent le placard fermé à clé, y découvrant les dents du précédent habitant des lieux [ 32 ]. Le dalaï-lama déclare toutefois n'avoir aucun souvenir de cet événement [ 33 ]. L'installation du jeune dalaï-lama, âgé de quatre ans et demi, a lieu au palais du Potala le 22 février lors d'une cérémonie où sont présents Réting Rinpoché , son premier précepteur, et Taktra Rinpoché , son second précepteur [ 34 ].

Y assiste Wu Chung-hsin , le président de la Commission des affaires mongoles et tibétaines de la république de Chine. Selon le gouvernement de la république populaire de Chine, ce dernier préside la cérémonie [ 35 ]. L'événement est annoncé sur ondes courtes au monde par la Mission britannique à Lhassa [ 39 ]. Un décret publié par le gouvernement de la république de Chine entérine l'intronisation [ 40 ].

Sous les directives du régent Réting Rinpoché , premier précepteur du jeune dalaï-lama, il reçoit des enseignements selon la tradition dans les domaines religieux et laïques, comme l'art dramatique, la musique, la médecine et la poésie [ 41 ].

Taktra Rinpoché et Ling Rinpoché sont alors ses maîtres secondaires [ 42 ]. Il reconnaît lui-même la difficulté qu'il avait à supporter l'austérité de cette éducation, bien que son frère Lobsang Samten fût autorisé à partager ses études [ 41 ].

Âgé de 6 ans et consulté, ce dernier entérine le choix du kashag et de l'Assemblée de nommer Taktra Rinpoché comme second précepteur. Khènrab Tenzin lui enseigne l'écriture et Trijang Rinpoché la grammaire et l'orthographe [ 43 ]. En , Tsenzhab Serkong Rinpoché , enseignant de Ganden, est nommé partenaire de débats philosophiques du dalaï-lama [ 44 ].

L'alpiniste autrichien Heinrich Harrer , qui séjourna à Lhassa durant la seconde moitié des années , assista à un débat monastique à Drépung, premier examen en public du dalaï-lama, alors âgé de 14 ans. Celui-ci fait alors figure de prodige, mémorisant un livre dès sa première lecture.

Harrer indique avoir rarement vu une telle maîtrise chez un enfant de cet âge [ 45 ]. Selon Michael Harris Goodman, à 15 ans, il avait pris l'habitude des initiations tantriques reçues depuis l'âge de 8 ans, et des expériences de joie et de paix qu'elles lui procurent, de sorte qu'il en ressent une gratitude envers le Bouddha et les maîtres majoritairement indiens qui les transmirent aux Tibétains [ 43 ].

Au début de mars , à l'âge de 23 ans, il passe son examen final, d'abord au monastère de Drépung, puis à celui de Séra et enfin celui de Ganden [ 46 ].

Une autre session se tient au temple de Jokhang , à Lhassa , durant le festival annuel du Mönlam la grande prière. Il réussit avec mention et reçoit le Lharampa, le plus haut diplôme de guéshé une maîtrise de philosophie et de pratique rituelle bouddhiste, de la tradition gelugpa [ 47 ]. Dans sa petite enfance, Tenzin Gyatso était passablement turbulent, à ce que disait Lobsang Samten , un de ses frères aînés [ 48 ] , [ 49 ]. Il lui arrivait de s'emporter lorsqu'il perdait à un jeu [ 50 ].

Sa mère, Diki Tsering, rapporte que le jeune enfant était très autoritaire: Ce trait de caractère avait totalement disparu quand Harrer fit sa connaissance à la fin des années [ 48 ] , [ 49 ]. Cela lui laissait un peu de temps pour s'amuser avec un train électrique, un télescope et même un appareil de projection de cinéma. On voyait se développer en lui un goût pour la mécanique et l'horlogerie [ 52 ].

Les militaires et leurs beaux uniformes, ainsi qu'il le reconnaît lui-même, le fascinaient alors [ 53 ]. Heinrich Harrer rapporte que voulant savoir ce qui passe dans le monde, il possédait un ouvrage en anglais en sept volumes sur la Seconde Guerre mondiale, dont il avait fait traduire les légendes des nombreuses illustrations [ 54 ] , [ 55 ].

La langue maternelle du 14 e dalaï-lama est le dialecte chinois de Xining que parlaient ses parents lorsqu'ils habitaient le village de Taktser Hongya, de son nom chinois [ 56 ] , [ 57 ] , [ 58 ]. À Taktser, le jeune enfant, selon le témoignage de sa mère, se serait mis à parler spontanément en tibétain de Lhassa, la langue de sa précédente incarnation, aux émissaires de Réting Rinpoché venus à la recherche de la réincarnation du 13 e dalaï-lama en [ 27 ]. Encore aujourd'hui, le 14 e dalaï-lama conserve une certaine incrédulité quant à cette connaissance innée [ 59 ].

C'est après son arrivée à Lhassa , en , qu'il apprit le tibétain de Lhassa [ 57 ] , et ce plus rapidement que ses parents [ 60 ]. La troisième langue parlée par Tenzin Gyatso est l' anglais , qu'il apprit dans un premier temps avec un électricien [ 57 ] puis avec Heinrich Harrer [ 61 ] , et enfin avec Jigmé Taring [ 57 ].

Il parle cette langue avec un accent indo-tibétain caractéristique [ 62 ]. Le 17 novembre , à 15 ans, et après la fin de la résistance armée de l'État tibétain [ 63 ] , le dalaï-lama est intronisé chef spirituel et temporel du Tibet suivant les conseils de l' oracle d'État du Tibet [ 64 ] devant les instances tibétaines et les dignitaires étrangers encore à Lhassa.

Il commence son règne en nommant le moine Lobsang Tashi et le laïc Lukhangwa pour diriger le gouvernement [ 65 ]. Selon le journaliste et écrivain Mary Craig , son premier geste politique est de décréter une amnistie générale des prisonniers, tout en envisageant d'autres réformes [ 66 ].

Selon Thomas Laird , choqué par l'utilisation de la cangue , il libère tous les prisonniers [Où? Le 16 décembre , le jeune dalaï-lama fuit Lhassa déguisé en Tibétain laïc ordinaire, passant par Gyantsé pour rejoindre Dromo Yatung , prés de la frontière entre le Tibet et le Sikkim à quelques heures d'un possible exil [ 68 ].

Il se réfugie au monastère de Doungkar dans la vallée de Chumbi [ 69 ]. Avant son départ, il nomme Lukhangwa , un haut fonctionnaire laïc, et Lobsang Tashi , un haut fonctionnaire monastique, premiers ministres sileun , et leur confère les pleins pouvoirs du gouvernement du Tibet [ 70 ]. À son insu, déclare-t-il [ 71 ] , [ 72 ] , ses conseillers envoient des trains de mules chargées d'or et d'argent au Sikkim [ 73 ] , [ 74 ] , [ 75 ].

Selon Alexandra David-Néel, le gouvernement de l'Inde a fait savoir au dalaï-lama que s'il souhaite se réfugier en territoire indien, une localité lui sera désignée comme résidence mais qu'il devra s'y abstenir de toute activité politique. Delhi lui est interdit de même que les états himalayens et les régions indiennes proches de la frontière du Tibet, ainsi que Kalimpong où son prédécesseur avait résidé pendant son exil de [ 76 ].

Cependant, dans ses entretiens avec Thomas Laird, le dalaï-lama affirme n'avoir pas demandé de visa à l'Inde, car selon lui, elle n'était pas prête à accepter sa venue [ 77 ]. Roberts , le gouvernement américain de l'époque, dirigé par Harry S. Truman , souhaite que le dalaï-lama quitte la Chine de façon à pouvoir faire de lui un symbole international de l'opposition au communisme.

Ses deux frères aînés, Norbu et Gyalo , essaient de le persuader d'accepter cette proposition. Conjointement avec l'ambassadeur américain Loy W.

Henderson à la Nouvelle-Delhi , ils ont mis sur pied un plan pour faire passer la frontière indienne au dalaï-lama et à sa suite de dignitaires et aux membres de sa famille. Au cas où le plan échouerait, un plan de secours est prévu: Aucun des deux plans n'aboutit toutefois: Après la chute de Chamdo le 19 octobre , Ngabo Ngawang Jigmé fait parvenir une proposition chinoise de paix en 10 points.

À Lhassa, en décembre, avant son départ pour Yatung, le dalaï-lama nomme deux délégués, Sampho Tenzin Dhondup et Thubten Legmon , pour assister Ngabo Ngawang Jigmé dans les négociations, tandis que deux autres délégués, Khemey Sonam Wangdu et Lhawutara Thubten Tenthar , sont nommés depuis Yatung [ 79 ]. Selon Hong Xiaoyong , ministre conseiller de la RPC, en , des émissaires tibétains partent pour Pékin afin d'y négocier un accord, ce sera l' Accord en 17 points , lequel reconnaît la souveraineté de la Chine sur le Tibet en contrepartie de l'engagement par celle-ci à ne remettre en cause ni la religion ni le gouvernement du pays.

En juillet , le général chinois Chang Ching-wu rend visite au dalaï-lama au monastère de Doungkar pour discuter de l'accord en 17 points.

Quelques jours avant lui, le dalaï-lama quitte Yatung le 20 juillet pour rentrer à Lhassa [ 83 ]. Sur le chemin du retour, il donne des enseignements à Gyantsé [ 84 ] et arrive à Lhassa le 17 août, espérant pouvoir renégocier l'accord [ 71 ].

Mais ce projet est ajourné sine die avec la collectivisation des terres imposée par la RPC [ 85 ]. Sous la pression chinoise, le dalaï-lama révoque les deux chefs du mouvement et interdit l'Assemblée du peuple [ 87 ]. Le 24 février , s'ouvre à Pékin le Bureau du dalaï-lama [ 88 ].

Accueillis par Zhou Enlai et Zhu De à leur arrivée, le dalaï-lama et le panchen lama rencontrent Mao Zedong, lequel donne plusieurs dîners en leur honneur. Le dalaï-lama est nommé vice-président du Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire de la république populaire de Chine RPC tandis que le panchen lama en est nommé membre [ 89 ] , [ 90 ].

Il est le premier dalaï-lama dans l'histoire à occuper un poste de dirigeant de l'État chinois [ 91 ]. En , les deux dignitaires gélugpa célèbrent les fêtes de nouvel an à Pékin. Le dalaï-lama y prononce un discours de remerciements à l'égard de la Chine. Sur le chemin du retour, il écrit un poème à la gloire de Mao [ 69 ]. En , un comité préparatoire à l'établissement de la région autonome du Tibet est créé, présidé par le dalaï-lama. Le premier vice-président en est le panchen lama [ 69 ].

Shakabpa , mais il reste indécis. Finalement, suivant l'avis des deux oracles officiels faisant partie de la délégation, il décide de rentrer à Lhassa où il arrive début mars [ 99 ] , [ ]. Selon Rong Ma , professeur de sociologie à l' université de Pékin , après l'engagement pris par le gouvernement central de repousser toute réforme sociale, politique et surtout agraire pendant six autres années ainsi que de réduire ses activités, le dalaï-lama accepta de rentrer à Lhassa.

Par la même occasion, les institutions responsables de l'éducation au niveau de la préfecture et du comté furent abolies [ ]. La Chine, par l' accord en 17 points signé le 23 mai , s'était engagée à conserver tel quel le système politico-économique traditionnel avec le dalaï-lama à sa tête jusqu'à ce que les Tibétains eux-mêmes décident de le réformer. L'article 7 de l'accord stipulait que les autorités centrales ne changeraient rien aux revenus des monastères.

L'article 11 stipulait que le gouvernement local du Tibet effectuerait des réformes de son plein gré et qu'aucune contrainte ne serait exercée par le gouvernement central [ ].

Le dalaï-lama rapporte que dans ses jeunes années, l'observation et la discussion avec les gens ordinaires comme les balayeurs et les prisonniers l'avaient grandement préoccupé [ 57 ]. Il voulait moderniser le Tibet, car il avait entendu parler des injustices et des inégalités importantes dans le partage des richesses du Tibet, ce qui était opposé aux enseignements du Bouddha. Profitant de la trêve qui suivit la démission des deux premiers ministres tibétains Lukhangwa et Lobsang Tashi fin avril , il mit en place un comité de réforme qu'il envisageait depuis qu'il avait constaté la misère de ses concitoyens lors de son voyage en vers la vallée de Chumbi.

Il voulait établir une justice indépendante, un système d'éducation, et construire des routes. Il était du même avis que Gyalo Thondup sur la nécessité d'une réforme agraire, les grandes propriétés devant revenir à l'État pour être redistribuées aux paysans après indemnisation des propriétaires.

Cependant, les grands propriétaires s'y opposaient, et surtout les Chinois ne voulaient pas se faire ravir la vedette [ ]. Selon Michael Harris Goodman , le dalaï-lama nomma une commission des réformes comprenant 50 membres parmi les fonctionnaires monastiques et laïcs, ainsi qu'une commission permanente pour étudier les projets de réformes et faire un rapport pour l'assemblée nationale et pour lui-même.

En accord avec le conseil des ministres et la commission des réformes, le dalaï-lama modifia radicalement ce système. Cette réforme fut bien accueillie par la population, au contraire des administrateurs de districts qui avaient abusé [ ]. L' invasion du Tibet par l'armée populaire de libération de Mao Zedong en [ ] et le durcissement de la politique chinoise à partir de à l'égard du Tibet dans les années , entraînent le soulèvement des populations tibétaines [ ].

À l'hiver - , les Tibétains du Kham se révoltent contre l'occupation chinoise [ ]. En , la CIA met en place l'opération Ganden. La confection et l'offrande de ce trône d'or, dont l'initiative revient au Khampa Gompo Tashi Andrugtsang , sont, selon John Kenneth Knauss , un stratagème visant à réunir les chefs locaux de la résistance pour les mobiliser sur des objectifs nationaux. À partir de , avec le début de la politique du Grand Bond en avant dans la province du Sichuan, la pression s'accentue sur le Tibet de l'Est [ ].

Les Tibétains de l' Amdo se révoltent aussi et se joignent à la résistance tibétaine du Chushi Gangdruk [ ]. Les tensions culminent, pour aboutir au soulèvement de D'après Ngabo Ngawang Jigme , au début du mois de décembre , le Kashag tient une réunion élargie en vue de demander un renforcement de ses pouvoirs au gouvernement central sous prétexte de réprimer la révolte khampa.

Ils mettent au point également les plans d'une rébellion armée à Lhassa [ ]. Le 7 février, le dalaï-lama demande au commandant en chef adjoint de la zone militaire du Tibet d'organiser à son intention une représentation de l'Ensemble artistique de la zone [ ]. Selon Mary Craig, au début de mars, une invitation à assister à un spectacle de danse au quartier général militaire chinois en dehors de Lhassa est adressée au dalaï-lama.

Simultanément, Radio Pékin annonce la présence du dalaï-lama à l' Assemblée nationale populaire prévue en avril à Pékin. Le dalaï-lama n'avait accepté aucune de ces invitations [ ]. Le dalaï-lama donne finalement son accord pour le 10 mars. Le 9 mars, le chef des gardes du corps du dalaï-lama, Phuntsok Tashi Takla est convoqué par les autorités chinoises qui fixent des conditions inhabituelles: La rumeur de l'invitation se répand rapidement parmi les Tibétains de Lhassa, suscitant des craintes d'un projet d'enlèvement du dalaï-lama par les Chinois [ ].

Vers 9 h du matin, Liushar et Shasur , 2 ministres du Kashag arrivent au Norbulingka dans des jeep conduites par des chauffeurs chinois, augmentant la colère de la foule. Plus tard, Samdrup Phodrang , un autre ministre récent au Kashag arrive dans sa voiture, escorté par un officier chinois. Surkang , un autre ministre, est contraint de se rendre au Norbulingka à pied, les manifestants bloquant la route.

Les 3 ministres réalisent qu'une décision doit être prise pour éviter le pire. Ils attendent l'arrivée de Ngabo Ngawang Jigmé qui ne vint pas: Ngabo écrivit une lettre au dalaï-lama qu'il reçoit avec une lettre du général Tan Guansan le 16 mars au matin, la veille de sa fuite. Depuis le début de la crise, Ngabo n'avait assisté à aucune des réunions du Kashag, et il écrit au dalaï-lama qu'il n'y avait plus aucune chance pour un accord de paix.

Il lui conseille de rompre avec les chefs du peuple, qui auraient pour projet d'enlever le dalaï-lama. Il l'avertit qu'il court un gros risque, car les Chinois envisagent des mesures sévères pour l'empêcher de fuir. Il ajoute que s'il s'enfuit, il lui sera impossible de revenir au Tibet. Il lui suggère de rester dans l'enceinte du Norbulingka, et de préciser l'endroit au général, afin que les Chinois épargnent son lieu de retraite.

Dans son autobiographie, Le dalaï-lama rapporte qu'il en déduit que Ngabo sait que les Chinois ont l'intention de détruire le palais et de tirer sur le peuple [ ].

Selon Tseten Samdup Chhoekyapa , représentant du Bureau du Tibet à Londres, la révolte est réprimée durement par l'armée chinoise. Les gardes du corps du dalaï-lama restés à Lhassa sont désarmés et exécutés en public, ainsi que les Tibétains possédant des armes tandis que les monastères et les temples autour de la ville sont pillés ou détruits [ ].

Selon le dalaï-lama, ce chiffre ne concerne que les Tibétains qui ont été tués dans la région de Lhassa entre mars et septembre [ 71 ]. Le 17 mars , le dalaï-lama décide de partir du Tibet en traversant l'Himalaya pour rejoindre l' Inde. Selon Helmut Gassner , ancien traducteur en langue allemande du dalaï-lama et moine bouddhiste autrichien, les préparatifs de la fuite eurent lieu dans le plus grand secret, ainsi que le lui aurait révélé Kungo Phala , le majordome du dalaï-lama [ ].

Selon certains journalistes, c'est sous la protection de la CIA que le dalaï-lama quitta Lhassa [ ]. Celle-ci procura une couverture aérienne à la colonne du dalaï-lama, lui parachutant argent, nourriture, fourrage, armes et munitions et mitraillant les positions chinoises [ ]. Pour le journaliste T. Allman , il est clair que les Américains voulaient que le chef religieux et politique quitte le Tibet et que les Chinois n'avaient aucune envie de détrôner celui-ci [ ].

Le journaliste John B. Mary Craig donne un compte rendu détaillé de la fuite du dalaï-lama et de son entourage. Ils partent la nuit, vers 21 h, sous le vent puis une tempête de sable [ ].

Ils arrivent sur les berges de la rivière Kyi chu sans être remarqué par les soldats chinois, et parviennent sans encombre sur l'autre rive [ ].

La mère du dalaï-lama, atteinte d'arthrite du genou, souffre le plus [ ]. Le matin du 2 e jour, ils traversent le Tsangpo par le bac de Peutsha à bord de coracles et reprennent aussitôt la route malgré la fatigue. Ils prennent leur premier repas ce soir-là. La première phase de l'évasion était conduite par un groupe de trois personnes, M. Les fugitifs, une centaine de personnes escorté par soldats tibétains, sont rejoints par 50 partisans. Le sud du Tibet étant alors tenu par le Chushi Gangdruk, aucun soldat chinois ne s'y trouve.

Ils se reposent enfin cette nuit au monastère de Rame [ ]. Le lendemain, ils se séparent en petits groupes pour ne pas être repérés par l'aviation chinoise et se dirigent en direction du col de Sabo, puis de Lhuntse Dzong où le dalaï-lama projetait de s'établir pour négocier l'avenir du Tibet avec les Chinois. Au cours d'une halte, un bulletin de Voice of America mentionne les troubles à Lhassa, précisant qu'on ignore où est le dalaï-lama. Le 24 mars, ils apprennent par la radio que 2 jours après leur départ, les Chinois ont bombardé le Norbulingka et tiré sur la foule massée à ses portes, tournant l'artillerie lourde contre Lhassa, le temple de Jokhang , le Potala et les principaux monastères.

D'après les nouvelles de la radio, les Chinois n'étaient pas encore informés de la fuite du dalaï-lama et le cherchaient parmi les morts entassés autour du Norbulingka [ ]. Le 28 mars, Zhou Enlai annonce la dissolution du gouvernement tibétain et son remplacement par la Comité préparatoire à l'établissement de la région autonome du Tibet [ ]. Pour les Tibétains, il n'est plus envisageable de négocier, et la sureté du dalaï-lama devient urgente.

Les Chinois qui avaient compris qu'il avait quitté Lhassa traversent le Tsangpo en force, l' APL ayant reçu l'ordre de couper tous les accès à la frontière indienne.

Au cours d'une cérémonie à Lhuntse Dzong, le dalaï-lama rétablit symboliquement l'autorité de son gouvernement et envoie un détachement d'hommes en Inde demander l'asile politique à Nehru. Dès le lendemain, ils repartent, devant franchir deux des plus hauts cols. Arrivé au sommet du col de Lagoe-la, une violente tempête de neige survient, les obligeant, pour ne pas geler, à marcher en conduisant les poneys. Ils arrivent finalement au village de Jhora et débute le lendemain l'ascension du col de Karpo-la où après une tempête de neige, ils sont aveuglés par le soleil.

Arrivé au sommet, un avion les survole, leur faisant craindre qu'ils sont repérés par les Chinois. Sans grand espoir, ils poursuivent leur route pendant 2 jours, affrontant une tempête de sable puis les brûlures du soleils avant la descente vers la forêt humide des abords de la frontière. Sur le chemin, ils apprennent que l'Inde accorde l'asile politique au dalaï-lama.

Au village de Mangmang, près de la frontière, une pluie diluvienne les contraint à monter des tentes où l'eau ruissèle. Le dalaï-lama est atteint d'une fièvre depuis plusieurs jours qui tourne au refroidissement et à la dysenterie [ ]. Le lendemain, ils doivent porter le dalaï-lama dans une petite maison où sa forte fièvre ne lui permet pas de trouver le repos. Le lendemain, ils apprennent que les troupes chinoises se dirigent vers un village proche.

Lors du dernier jour qu'il passa au Tibet, le pire de son existence, le dalaï-lama dut faire ses adieux à ceux qui l'avaient escorté et restèrent en arrière face aux forces chinoises et à une mort certaine.

Trop faible pour continuer à cheval, c'est sur le large dos d'un dzo qu'il quitta le Tibet avec sa famille le 31 mars [ ]. Le dalaï-lama parvint à Tawang , dans l' Arunachal Pradesh , où, ainsi qu'il le déclara, il ne fut suivi ni poursuivi par les Chinois après son passage en Inde [ ]. Allman, la facilité avec laquelle purent fuir le dalaï-lama, les milliers de personnes de son entourage et la caravane d'objets précieux l'accompagnant, tient au fait que les Chinois auraient choisi de ne pas se mettre sur son chemin pour écarter tout risque qu'il soit blessé ou tué dans l'entreprise, une issue qui aurait été infamante pour eux [ ].

Quand Nikita Khrouchtchev déclara à Mao Zedong en octobre que d'avoir laissé le dalaï-lama s'échapper était une erreur et qu'il était préférable qu'il soit mort, Mao répondit qu'il était impossible de le retenir, en raison de l'étendue de la frontière avec l'Inde [ ] , [ ]. En octobre , lors de sa venue en France et de son séjour chez les Chirac au château de Bity en Corrèze , Jiang Zemin , interrogé par Jacques Chirac sur la question du soulèvement de Lhassa en , rapporta que les dirigeants chinois de l'époque savaient bien que cette révolte allait se produire et que le dalaï-lama cherchait à s'enfuir mais qu'ils avaient laissé faire délibérément Mao avait dit: Pourtant, le 20 mars, vers 2 heures du matin, les soldats chinois balayèrent la garde tibétaine du Norbulingka, y pénétrèrent et se rendirent dans la chambre du dalaï-lama, ce qui prouve qu'il avait l'intention de le supprimer, ou comme le croit Dagpo Rinpotché , de le faire prisonnier et le contraindre à collaborer [ ].

Le dalaï-lama atteignit le dzong de Lhuntsé le 26 mars [ ]. Un appel fut envoyé au panchen-lama [ ]. Selon Lhamo Tsering , lorsque le dalaï-lama rencontra, à son arrivée en Inde en , Athar Norbu et Lhotse, deux membres du premier groupe de résistants formés par la CIA, ces derniers l'informèrent en détail de leurs activités. Le dalaï-lama les aurait félicités d'avoir mené à bien leurs entreprises clandestines et les aurait encouragés à persévérer. Il aurait même transmis, par leur intermédiaire, un message à tous les autres soldats, les incitant à se battre jusqu'au bout.

Sur ce point, les propos de Lhamo Tsering sont différents de ceux de Gyalo Thondup , lequel l'explique par une sur-interprétation [ ]. Depuis , le 14 e dalaï-lama, est réfugié en Inde et réside à Dharamsala. En septembre , le dalaï-lama en exil en Inde en appelle à l' Assemblée générale des Nations unies dans l'espoir que l'organisation prenne une position claire face à la Chine. Grâce au soutien de l' Irlande , de la Malaisie et de la Thaïlande , la question du Tibet est mise à l'ordre du jour.

Le 21 octobre , alors que la RPC ne fait pas partie de l'ONU Taïwan représenta la Chine au sein de cette institution internationale de au 25 octobre , date d' admission de la RPC à l'ONU [ ] , l'Assemblée générale adopte la Résolution , où elle se déclare gravement préoccupée et consciente de la nécessité de préserver les droits de l'homme au Tibet. En , après la publication du second rapport de la Commission internationale de juristes , le 9 mars, le dalaï-lama lance un nouvel appel à l'ONU en faveur d'une restauration de l'indépendance du Tibet [ ].

L'Assemblée générale, alors que la république populaire de Chine n'est toujours pas représentée à l'ONU, vote la Résolution constatant la violation des droits de l'Homme et des règles internationales, mettant la RPC en demeure de les respecter. Si la résolution de reconnaît et affirme le droit du peuple tibétain à l' autodétermination , condamne le viol de ce droit et appelle à sa restauration [ ] , elle ne se prononce pas sur la question de l'indépendance du Tibet.

Le 18 décembre , l'Assemblée générale vote la Résolution dénonçant la violation continuelle des droits fondamentaux des Tibétains. L'Inde, qui jusqu'alors s'était toujours abstenue sur la question tibétaine, l'a également votée [ ]. Le 2 septembre le dalaï-lama annonça la fondation d'une forme démocratique de gouvernement pour les Tibétains vivant en exil. Cette même année, une ébauche de la Constitution du Tibet fut écrite, et des représentants des trois provinces tibétaines et des écoles du bouddhisme tibétain furent élus au Parlement tibétain en exil.

Dans les débats sur la Constitution, le dalaï-lama s'est exprimé en faveur d'un état laïc pour la politique tibétaine. Pour lui, l'union de valeurs spirituelles et laïques pourrait se réaliser par un engagement pour la non-violence et la paix [ ].

En , les Tibétains en exil ont élu les membres de l' Assemblée pour la première fois. En les membres de l'Assemblée ont élu les ministres kalons pour la première fois et en , la Constitution pour un futur Tibet libre a été promulguée. Plus récemment, en , pour la première fois, le Premier ministre Kalon Tripa , a été élu au suffrage universel. C'est le Professeur Samdhong Rinpoché qui a été choisi par la population tibétaine en exil [ ] , [ ]. En , le dalaï-lama affirma qu'il était partisan de la démocratie laïque et qu'il ne serait pas partie prenante du gouvernement du Tibet lorsque ce dernier aura recouvré sa liberté [ ].

Selon le docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste Matthieu Ricard , le projet d'autonomie du dalaï-lama s'inscrit dans un cadre démocratique et laïque [ ] , [ ]. L'union des affaires religieuses et politiques, affirmée dans le préambule de la constitution, s'inscrit, d'après Ursula Bernis , docteur en philosophie [ ] , dans la continuité du gouvernement Ganden Potang du Tibet établi par le 5 e dalaï-lama en Le dalaï-lama continue à être le chef non élu du gouvernement et le système politique reste privé d'opposition institutionnalisée.

Les efforts de démocratisation ne se sont pas étendus à la séparation de la religion et de la politique [ ].

Cependant, en avril , à la demande du dalaï-lama, la Charte fut amendée de façon à permettre l'élection du Premier ministre tibétain , qui ensuite devait nommer les Kalons ministres et demander l'approbation du parlement tibétain en exil pour leurs nominations [ ]. La Charte stipule que le Cabinet des ministres devrait comprendre au maximum 8 membres [ ].

Selon Julien Cleyet-Marel, docteur en droit public à l'université Aix-Marseille-III, Groupe d'études et de recherches sur la justice constitutionnelle GERJC et auteur d'un ouvrage publié en [ ] , la Constitution tibétaine a pour but de permettre, par un processus lent et graduel, la responsabilisation des Tibétains pour la politique du Tibet, afin de créer une cohésion sociale et politique du peuple tibétain par des institutions démocratiques même en l'absence du dalaï-lama [ ].

De fait, en mars , le dalaï-lama renonce à son rôle politique [ 2 ] et demande au Parlement tibétain en exil un amendement constitutionnel permettant d'acter sa retraite [ ] , pour lui l'institution des dalaï-lamas est dépassée et doit laisser place à la démocratie [ ]. Lobsang Jigmé , le 16 e Kuten, médium de l' oracle de Nechung , l'oracle d'État du Tibet, eut un rôle important pour le Tibet et pour son successeur Thubten Ngodup qui précise que ses prophéties furent nombreuses et justes [ ].

Pour Thubten Ngodup, les réponses de l'oracle aux questions du dalaï-lama sont reçus comme des conseils, et ne sont pas à prendre au pied de la lettre. En dernier recours, c'est le dalaï-lama qui prend les décisions [ ] , [ ]. Selon les écrivains Kenneth Conboy et James Morrison , c'est l'oracle d'État qui, en juillet , conseilla au jeune monarque, alors réfugié à Yatung , de retourner à Lhassa [pertinence contestée]. De même, en mars , l'oracle fut consulté à deux reprises avant de donner la réponse escomptée: Dans son ouvrage Au loin la liberté , le dalaï-lama donne une autre explication à ces épisodes.

En , il ne mentionne pas l'intervention de l'oracle, mais donne des raisons mûrement réfléchies à son retour à Lhassa [ ]. Le journaliste italien Raimondo Bultrini précise que Lobsang Jigmé n'était pas avec lui à Yatung [ ]. En mars , ce fut la période du soulèvement tibétain de , où le dalaï-lama consulta l'oracle qui lui demande de rester et maintenir le dialogue avec les Chinois, suscitant un doute. Quand l'oracle s'évanouit, 2 obus de mortier explosèrent dans le jardin du Norbulingka [ ].

Les efforts du dalaï-lama pour initier un dialogue avec les dirigeants chinois remonte à avril , quand Kundeling Woeser Gyaltsen rentrant d'une visite au Japon a rencontré un représentant de la république populaire de Chine à Hong Kong. George Patterson , alors journaliste à Hong Kong, a joué un rôle dans la négociation d'une réunion avec des responsables chinois [ ]. Dans le cadre du dialogue sino-tibétain, entre et , le dalaï-lama envoya 4 missions d'enquête dans différentes régions du Tibet [ ] et deux délégations de pourparlers à Pékin.

En , Deng Xiaoping invite Gyalo Thondup , frère du dalaï-lama, à Pékin et lui indique qu'à part l'indépendance du Tibet, toutes les autres questions pourront être discutées et tous les problèmes résolus. Il propose que le dalaï-lama envoie des délégations d'enquête au Tibet afin d'observer les conditions de vie des habitants. Les autorités chinoises, qui pensent que les délégations seront impressionnées par les progrès réalisés et par l'adhésion des Tibétains à la nation chinoise, se retrouvent gênées quand les Tibétains manifestent leur joie et leur dévotion aux exilés en visite, en particulier au frère du dalaï-lama dans le Qinghai.

Les délégations comprennent que les foules tibétaines sont toujours très attachées au dalaï-lama [ ]. La première délégation passe plus de trois mois au Tibet, mais ne publie pas ses résultats. Elle rapporte au dalaï-lama que la foi du peuple dans le bouddhisme n'était pas ébranlée, et que la majorité continue de vénérer le dalaï-lama, rêvant d'un Tibet indépendant sous sa direction, leur condition économique était incroyablement pauvre. La délégation dit n'avoir rencontrer aucun Tibétains heureux, ou n'ayant pas une histoire d'oppression ou de souffrance, ni aucun ayant reçu une éducation universitaire durant les 31 dernières années.

La délégation dit avoir observé un processus insidieux de sinisation qui mettait en péril l'avenir de la civilisation tibétaine [ ]. La mission s'acheva le 25 juin sur un incident, quand un délégué cria que le Tibet était indépendant, et que la foule réagit avec émotion [ ]. Aucune des écoles visitées qui comprenaient une majorité d'élèves et de professeurs chinois n'étaient "comparable au standard des écoles dirigées par les Tibétains en exil" [ ].

La première délégation de pourparlers avril passa 1 mois à Pékin, explorant différentes propositions pour l'avenir du Tibet. Le dalaï-lama a toujours tenté de lier les conditions de son retour au futur statut du Tibet, et si la Chine ne répondait pas à ses demandes minimales, la possibilité d'un retour était annulée.

La délégation avait été mise au courant par le dalaï-lama avant leur départ [ ]. Cette voie préconisée par le dalaï-lama dans ses négociations avec le gouvernement chinois propose de réunifier en une entité administrative autogérée démocratiquement les territoires tibétains morcelés en cinq zones rattachés à des provinces chinoises. Son objectif est de préserver la religion et la culture tibétaine permettant aux Tibétains de gérer leur développement socio-économique, laissant la Chine responsable de la défense et des affaires étrangères [ ].

Toutefois, selon l'écrivain chinois Wang Lixiong , il n'a pas fait de promesse juridiquement contraignante sur ce point et peut donc se rabattre à tout instant sur une position appelant à l'indépendance [ ]. Cette proposition d'autonomie réelle est considérée comme raisonnable par diverses parties au conflit, et tombe dans le processus de résolution des conflits recommandé par des experts comme Ted Robert Gurr et Deepa Khosla [ ].

Le 21 septembre , il présenta, devant le Comité des droits de l'homme du Congrès américain, son plan de paix en cinq points pour le Tibet qui propose [ ]:. À la suite des troubles au Tibet qui se développèrent, le dalaï-lama, conscient du danger induit par la violence, augmenta ses efforts à la recherche d'une solution négociée.

Il prononça un discours le 15 juin au Parlement européen de Strasbourg qui stupéfia tout le monde. Il se déclarait prêt à abandonner sa demande d'indépendance et à céder à la Chine la défense et la politique étrangère du Tibet en échange de quoi le Tibet conserverait le contrôle de ses affaires intérieures, expliquant que la décision définitive appartenait au peuple tibétain [ ].

Il espérait que cette proposition de négociation servirait de base pour la résolution de la question du Tibet. Le 14 e dalaï lama déclara: Il ne doit pas s'agir, cependant, de l'autonomie sur papier qui nous avait été imposée il y a cinquante ans dans l'accord en 17 points , mais d'une autonomie réelle, d'un Tibet qui s'autogouverne véritablement, avec des Tibétains pleinement responsables de leurs propres affaires intérieures, y compris l'éducation de leurs enfants, les questions religieuses, les questions culturelles, la protection de leur environnement délicat et précieux et l'économie locale.

Certains comme les délégués du Congrès de la jeunesse tibétaine voulaient prendre les armes. Le dalaï lama expliqua que la violence appellerait la violence en retour et que la cause tibétaine risquait de voir s'éloigner la sympathie qu'elle suscite dans le monde pour sa lutte non-violente.

Finalement, les jeunes tibétains n'appelèrent pas à prendre les armes. Le dalaï lama utilisa l'argent du prix pour créer la Fondation pour la responsabilité universelle pour les hommes et les femmes dans le besoin dans le monde et notamment en Inde.

En cette fin d'année, les autorités chinoises condamnèrent 11 moines à des sentences allant jusqu'à 19 ans de prison pour indépendantisme [ ].

Ce plan qui proposait la création d'un Tibet démocratique autonome associé à la RPC fut rejeté par le gouvernement tibétain en exil en [ ].

Plus précisément, le dalaï-lama aurait pris acte de l'absence de réponse du gouvernement chinois à sa proposition et des critiques des médias chinois démontrant une attitude fermée et négative, pour déclarer que la Proposition de Strasbourg était devenue de ce fait inefficace et que, sans nouvelles initiatives chinoises, il se considérerait libre de toute obligation liée à sa Proposition [ ].

Le 2 septembre , le gouvernement tibétain en exil décréta que la Proposition de Strasbourg était devenue invalide [ ]. Devant la controverse suscitée par cette déclaration, Karma Chophel s'est toutefois rétracté et a présenté ses excuses au dalaï-lama. Le 2 septembre , en réaction aux critiques visant sa décision de remplacer l'intitulé Tibetan Government-in-exile par Central Tibetan Administration , le dirigeant bouddhiste s'est plaint de ce qu'il estime être un manque de confiance à son égard [ ].

Lhadon Tethong , présidente de Students for a Free Tibet , s'éloigne des convictions du dalaï-lama qui prône une simple autonomie du Tibet [ ]. Pour Lhadon, Students for a Free Tibet reste fermement attachés à l'indépendance totale du Tibet, au contraire du dalaï-lama [ ]. Aux propositions du dalaï-lama, l' ambassadeur de Chine en France , Jinjun Zhao, répond en que si celui-ci ne réclame plus l'indépendance, il doit alors reconnaître publiquement que la Chine est souveraine au Tibet et dissoudre le gouvernement et le parlement tibétains en exil car la constitution chinoise ne permet pas à une province de mettre en place ce genre d'institutions [ ].

Cependant, le dalaï-lama avait annoncé en , dans son projet pour un futur Tibet, l'éventuelle dissolution du gouvernement tibétain en exil [ ] , [ ]. Il a déclaré cependant que leurs efforts n'étaient pas en vain. Son discours s'est focalisé sur l'importance de l'usage continu de la non-violence et son désir de maintenir un dialogue avec la Chine pour essayer de résoudre la situation [ ]. L'attribution du prix Nobel de la paix au dalaï-lama a aussi constitué un important encouragement pour le peuple tibétain , comme en atteste le témoignage d'une des rares touristes présents à Lhassa [ ] du fait que le Tibet, qui avait connu des troubles en , était alors sous la loi martiale décrétée le 7 mars par Hu Jintao [ ].

Le 21 septembre à Washington , le dalaï-lama proposa un Plan de paix en cinq points pour le Tibet. Il le reformulera le 15 juin au Parlement européen de Strasbourg , officialisant ainsi une proposition de négociation, qui, il l'espérait, servirait de base pour la résolution de la question du Tibet.

Nous recherchons une véritable autonomie pour préserver la culture tibétaine, la langue tibétaine et l'environnement tibétain. Le dalaï-lama a aussi déclaré que de nombreux Tibétains ressentaient une frustration du fait de l'absence de progrès dans les discussions avec la Chine. En , à l'occasion de la commémoration du soulèvement tibétain de , le dalaï-lama a fermement dénoncé qu'au Tibet administré par la Chine: Lors d'une visite au Japon en octobre , le dalaï-lama a déclaré: Cette ancienne nation et son héritage culturel sont en train de mourir.

Aujourd'hui, la situation est presque similaire à une occupation militaire de tout le territoire tibétain. C'est comme si nous étions sous la loi martiale. La peur, la terreur et les campagnes de rééducation politique causent beaucoup de souffrances. En parallèle de la session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies à Genève en mars , le dalaï-lama a participé avec Tawakkol Abdel-Salam Karman et Leila Alikarami à une table ronde de lauréats du prix Nobel à l' Institut de hautes études internationales et du développement , organisée par les ambassades des États-Unis et du Canada.

Depuis son départ en exil en , le gouvernement chinois le qualifie d'indépendantiste, et demande la reconnaissance de l'appartenance du Tibet à la Chine [ ]. Pourtant, en , il a abandonné l'idée de l'indépendance du Tibet, pour demander une autonomie réelle du Tibet historique incluant le Ü-Tsang , l' Amdo et le Kham au sein de la république populaire de Chine, en se basant sur la constitution chinoise [ ]. Le dalaï-lama souhaite discuter du futur statut du Tibet historique, tandis que le gouvernement chinois exige la reconnaissance de l'appartenance du Tibet à la Chine, en préalable à toute négociation.

Sur ce point, le dalaï-lama a officialisé depuis qu'il ne souhaite pas séparer le Tibet de la Chine, et cherche une autonomie réelle de l'ensemble du Tibet au sein de la république populaire de Chine [ ]. Si des discussions entre des émissaires du dalaï-lama, Lodi Gyari Rinpoché et Kelsang Gyaltsen , et des représentants du gouvernement chinois ont débuté en , aucune négociation directe entre le dalaï-lama, son gouvernement tibétain en exil et le gouvernement chinois n'a encore débuté [ ].

Le 17 e Karmapa , Orgyen Trinley Dorje , qui s'est évadé du Tibet à la veille de l'an , arriva en Inde alors que le 14 e dalaï-lama annonça qu'il prenait sa retraite en tant que chef du gouvernement tibétain en exil [ ].

Le 12 août , le dalaï-lama demanda à la Suisse d'organiser des entretiens entre les Tibétains et le gouvernement chinois, la présidente de la confédération Micheline Calmy-Rey ayant demandé en mars à la Chine d'ouvrir un dialogue avec le dalaï-lama [ ]. Le dalaï-lama a déclaré à plusieurs reprises, et notamment en mars , que le temps viendra où le problème du Tibet sera résolu de façon pacifique [ ].

Quand cela arrivera, les autorités pourront alors se livrer sans retenue à une féroce répression, sans précédent et inimaginable. C'est pourquoi je voudrais prier instamment le peuple tibétain de se montrer patient et de ne pas céder à ces provocations afin que les vies précieuses de nombreux Tibétains soient épargnées [ ]. Nombre de citoyens chinois se sont eux-mêmes armés et ils sont prêts à tirer. C'est une situation très tendue. À tout moment, il peut y avoir une explosion de violence [ ].

Selon le Lonely Planet , les gouvernements étrangers qui reçoivent le dalaï-lama font attention à ne le recevoir qu'en tant que chef spirituel et non en tant que chef d'un gouvernement en exil [ ].

Pour le sinologue Willem van Kemenade , le dalaï-lama est certes un dirigeant religieux de premier plan mais seulement de six millions de bouddhistes et s'il mérite le respect, il n'en est pas pour autant chef d'État [ ]. Réfugié en Inde en avril , le dalaï-lama est reçu par le Premier ministre Nehru et le socialiste indien George Fernandes [ ]. À l'automne , le dalaï-lama débute ses voyages hors de l'Inde par le Japon puis la Thaïlande.

Il visite l'Europe en en commençant par rencontrer Paul VI au Vatican, puis la Suisse , 1 er pays occidental à recevoir des réfugiés tibétains , les Pays-Bas , la Scandinavie puis le Royaume-Uni qui conserve des liens avec le Tibet. En , il se rend aux États-Unis. Dans les années , ses voyages deviennent plus nombreux.

Il s'implique dans le dialogue inter-religieux en développement et rencontre Jean-Paul II en , , , Il rencontre des hommes politiques, discrètement à cette période, ou des parlementaires plus libre vis-à-vis du gouvernement chinois. Son influence internationale augmente entre et en relation avec les soulèvements au Tibet entre et sévèrement réprimés par la Chine.

Le Congrès des Etats-Unis l'invite, occasion où il exposera son Plan de paix en cinq points pour le Tibet visant notamment à faire du Tibet une zone démilitarisé et une réserve écologique. Il est reçu au Parlement Européen en La répression des manifestations de la place Tian'anmen en est déterminante. Il résulte de cette succession sa consécration par le prix Nobel de la paix où il exposera de nouveau son projet politique et développera son idée de responsabilité universelle.

Les gouvernements vont alors acceptés de le rencontrer. En , à la conférence de l'ONU sur les droits de l'homme à Vienne , il se voit refuser l'accès à l'immeuble principal, la Chine tentant de le faire taire. La France lui accorde pour la première fois un visa en et Jacques Chirac le reçoit en tant que maire de Paris.

Il rencontre discrètement Bernard Kouchner. En , il est reçu officiellement par Claude Evin , puis à nouveau Kouchner et Jack Lang , puis il visite le Quai d'Orsay et inaugure le Groupe d'études sur la question du Tibet , suivi de celle en de la Maison du Tibet, en présence de Micheline Chaban-Delmas et de Danièle Mitterrand.

Il revient en , , , et [ ]. En , il reçoit la Médaille d'or du Congrès , la plus haute distinction civile américaine [ ]. À défaut d'un siège de chef d'État, son statut moral international lui permit d'ouvrir les portes fermées jusque-là [ ]. Selon des statistiques établies par Robert Barnett , de à , le nombre d'entrevues entre le dalaï-lama et les présidents de pays a décru de façon considérable de neuf en à une en , de même que le nombre d'entrevues avec des ministres des affaires étrangères de quatre en à une en [ ].

À cinq reprises, en , , , et , le dalaï-lama a fait partie du Time , classement des personnes les plus influentes au monde établi par le magazine Time [ ] , [ ] , [ ]. Le Time le classe premier en [ ]. Le dalaï-lama noue une collaboration avec Francisco Varela et R.

Adam Engle , qui donne lieu à une série d'échanges avec des scientifiques sous l'égide du Mind and Life Institute , association à but non lucratif créé en qui s'attache à explorer la relation de la science et du bouddhisme comme méthodologies dans la compréhension de la nature de réalité [ ]. Une conférence à laquelle il participe est annoncée pour septembre à Bruxelles en Belgique [ ]. L'agence déclare soutenir la création à New York et à Genève de bureaux destinés à servir de représentations non officielles au dalaï-lama et à maintenir le concept d'une identité politique tibétaine, celui de New York ayant pour but de travailler en étroite collaboration avec les délégations de différents pays soutenant les Tibétains aux Nations unies [ ].

Ces documents montrent que l'aide directe de la CIA a continué jusqu'au début des années [ ]. Lodi Gyari , représentant du dalaï-lama à Washington, déclare pour sa part ne pas avoir eu connaissance de cette subvention et de la façon dont elle avait été dépensée. Sur le soutien de la CIA aux Tibétains, il déclare: Sans qu'il en soit informé [ ] , deux des frères aînés du dalaï-lama, Thubten Jigme Norbu et Gyalo Thondup , ont travaillé pour la CIA et la guérilla indépendantiste tibétaine [ ] , [ ].

Après l'arrestation de Nelson Mandela , Walter Sisulu et Govan Mbeki le 11 juillet , le dalaï-lama signa avec autres personnalités une pétition internationale appelant la communauté internationale à dénoncer non seulement les arrestations mais les législations de l' apartheid [ ].

Selon Robert Thurman , le dalaï-lama fut en contact avec Nelson Mandela à l'époque de la chute du mur de Berlin en novembre , incitant ce dernier à orienter le Congrès national africain — dans la voie de la non-violence [ ]. Libéré de prison en et élu premier président noir d'Afrique du Sud, Mandela rencontra le 14 e dalaï-lama en puis, après s'être retiré de la vie politique, en [ ] , [ ]. Invité en par Nelson Mandela et Frederik de Klerk pour s'exprimer sur la paix, l'harmonie et le rôle du football dans le monde à l'occasion d'une conférence de la Coupe du monde de football de , le dalaï-lama se vit toutefois refuser un visa, ce qui mena à l'annulation de la conférence [ ].

Un second visa ayant été refusé au dalaï-lama en octobre pour les 80 ans de Desmond Tutu, le président Jacob Zuma fut accusé d'avoir cédé aux pressions de la Chine [ ]. Le dalaï-lama a salué la libération de Aung San Suu Kyi par le régime birman. Il a rencontré la lauréate du prix Nobel de la paix une première fois le 19 juin à Londres [ ] , [ ] et une seconde fois en République tchèque. À diverses reprises, le 14 e dalaï-lama a rencontré des dissidents chinois: Entre et , avec l'accord des autorités chinoises, il a envoyé 5 missions au Tibet pour renouer le dialogue avec la Chine [ ].

Le dalaï-lama a proposé aux Tibétains une voie intermédiaire, dite voie médiane, entre la situation actuelle du Tibet sous domination chinoise et l'indépendance.

Il s'agit d'une politique modérée visant une réelle autonomie pour tous les Tibétains dans les trois provinces traditionnelles du Tibet, dans le cadre de la RPC [ ]. Selon la RPC, par un télégramme envoyé le 24 octobre , le 14 e dalaï-lama a formellement accepté, avec le gouvernement central et de la région du Tibet, l' accord en 17 points sur la libération pacifique du Tibet [ 80 ].

Député du Tibet, il a participé à la première assemblée nationale populaire en et a été choisi comme chef du Tibet. Depuis , les dirigeants de la RPC ont toujours eu la même exigence à son égard: En novembre , des représentants chinois ont déclaré: En octobre , lors d'une conférence, le dalaï-lama déclara qu'à son avis il y aurait des changements positifs en Chine dans les cinq à dix ans qui allaient suivre et qu'il pourrait y avoir bientôt des changements chez les dirigeants chinois [ ].

Dans un texte publié en février , Guidelines for Future Tibet Policy , il affirme que les dirigeants chinois n'ont pas d'autre choix que de trouver une solution pacifique à la question du Tibet et que dans peu de temps ils se trouveront contraints de quitter celui-ci [ ]. En décembre , alors qu'il était dans la ville du Cap en Afrique du Sud pour assister à une réunion du Parlement mondial des religions , il prédit la fin du totalitarisme en Chine [ ].

En mars , dans un entretien avec le rédacteur en chef du journal thaïlandais The Nation , il a déclaré qu'il vivrait assez longtemps jusqu'à ans pour voir le Tibet libre [ ]. Les religieux et les aristocrates tibétains étaient, pour la plupart, opposés au communisme, du fait notamment de l' athéisme officiel du régime et de la collectivisation des terres entraînant la disparition du pouvoir des monastères et de l'aristocratie tibétaine, mais aussi des famines [ ] , ce qui explique en partie les révoltes qui commencèrent vers dans le Kham et l'Amdo.

Une autre notion à prendre en considération: L'accord en 17 points est un document signé par les représentants du 14 e dalaï-lama et ceux de la RPC le 23 mai à Pékin. Cependant, cet accord fut dénoncé par le dalaï-lama et son gouvernement, car selon eux il fut signé par les Tibétains sous la contrainte [ ].

Au début, le dalaï-lama était personnellement en faveur des réformes qui furent proposées par Mao Zedong pour moderniser le Tibet et était d'avis d'essayer d'atteindre un compromis opérationnel avec les Chinois.

Cependant, la manière avec laquelle la réforme fut appliquée, et en particulier son imposition par la force, entraînèrent une révolte de la population tibétaine. Vers , la situation à l'intérieur du Tibet commença à se détériorer rapidement. Dans le Kham Est du Tibet historique , les Tibétains commencèrent à se rebeller [ ] , [ ]. En effet, fin , Li Jingquan, le secrétaire du Parti au Sichuan, commença les réformes dans les secteurs tibétains du Sichuan, le Kham.

Des réfugiés tibétains affluèrent au Tibet central et cette révolte déborda finalement sur le Tibet politique et fut un facteur majeur précipitant le soulèvement à Lhassa de [ ]. Mao fit une dernière tentative pour sauver sa politique gradualiste en quand il réduisit le nombre de cadres Han et de troupes au Tibet et écrivit au dalaï-lama lui promettant que la Chine n'appliquerait pas les réformes socialistes sur les terres au Tibet pendant les six prochaines années.

De plus, à la fin de cette période, Mao déclara qu'il remettrait encore les réformes à plus tard si les conditions n'étaient pas mûres [ ]. Le dalaï-lama dut quitter le Tibet pour l'exil en Inde. Lors d'une déclaration de presse en Inde, le 18 avril , le dalaï-lama dénonça l'accord en 17 points affirmant qu'il avait été signé sous la pression du gouvernement chinois.

Il chercha un soutien international pour résoudre le conflit au Tibet. Hubert Melone, alias Charles Humel, un auteur-compositeur aveugle, lui écrit deux chansons: Y'a du swing partout , qu'il n'enregistrera jamais, et Dans les plaines du Far-West , qui sera son premier vrai succès [ 6 ].

Le 21 juin , il est sur la scène de l' Alcazar , le public est conquis par son tour de chant qui mêle aux reprises des créations originales. La guerre éclate et remet tout en cause pour celui qui ambitionnait de monter à Paris tenter sa chance. Un emploi qu'il finit par perdre et, ne retrouvant pas de travail, il décide de chercher des engagements comme chanteur. Il passe dans des cafés, des cabarets modestes, des cinémas où il chante durant l'entracte.

Il trouve un emploi de docker et chante encore parfois le dimanche. Berlingot , en janvier , lui permet de reprendre à plein temps la chanson. Yves Montand se produit une seconde fois à l' Alcazar et obtient un triomphe.

Il est remarqué par le producteur Émile Audiffred , qui prend en charge sa carrière. Avec lui le chanteur suit des cours de danse et affine son jeu de scène, et lui présente Reda Caire pour travailler sa façon de chanter. Audiffred le fera chanter à Lyon en première partie de Rina Ketty. À Marseille, il obtient un nouveau succès avec son passage au Théâtre de l'Odéon. Il chante à Aix , Nice , Toulon …. Émile Audiffred monte la revue Un soir de folie dont Yves est la vedette.

Envoyé aux chantiers de la jeunesse créés par Vichy , il y reste presque une année durant, puis reprend la scène. En cette période, malgré l'occupation, il gagne assez bien sa vie, mais doit régulièrement prouver que son nom Livi ne dissimule pas en fait celui de Lévy. Risquant enfin d'être envoyé en Allemagne , afin d'éviter le service du travail obligatoire STO , il décide, en accord avec Émile Audiffred, de partir pour Paris [ 7 ]. En , fraîchement débarqué dans la capitale, épaulé par Harry Max , Montand se produit au théâtre de l' ABC en février.

Par la suite il joue à Bobino , aux Folies-Belleville et au célèbre Moulin Rouge , où il passe grâce aux relations d'Émile Audiffred, fin juillet, en première partie d' Édith Piaf. Cette rencontre est décisive pour Montand, désormais soutenu par la déjà célèbre chanteuse et ses conseils avisés sur le métier et la vie d'artiste. Piaf lui apporte la reconnaissance d'un public élargi et le présente à de nombreux futurs collaborateurs: Le chanteur, sous l'influence d'Édith, peaufine ses entrées en scène, abandonne son accent méridional, se constitue un nouveau répertoire et renouvelle son jeu de scène.

Le chanteur emporte son adhésion, en février au Théâtre de l'Étoile , une fois encore en première partie d'Édith Piaf, laquelle lui a écrit plusieurs chansons, notamment Elle a… qui obtient du succès. Le 15 mai , il enregistre pour la première fois pour la marque Odéon: En octobre, Édith Piaf permet à Montand de chanter en vedette à l'Étoile.

Durant sept semaines, il obtient un considérable succès, qu'il prolonge à l' Alhambra. La carrière du chanteur est définitivement lancée. La même année, il débute au cinéma dans Étoile sans lumière de Marcel Blistène , avec Édith Piaf en vedette [ 10 ]. En , il obtient un succès d'estime avec Les Portes de la nuit de Marcel Carné qui est un échec critique et commercial. Yves Montand partage la vedette avec Nathalie Nattier , vedettes par défaut de rôles initialement prévus pour Jean Gabin et Marlène Dietrich.

Le chanteur fera encore quelques films, avant de trouver la consécration au cinéma en En , Édith et Yves se séparent, à l'initiative de Piaf qui juge que le talent de Montand lui fait quelque peu de l'ombre [ 9 ]. Six nouvelles chansons sont enregistrées en novembre, puis il passe au Club des Cinq , un cabaret Faubourg-Montmartre. Francis Lemarque est présent dans le public et enthousiasmé par la performance de Montand, il lui propose trois chansons: Ma douce vallée , Bal, petit bal et Tueur affamé.

Cela scelle le début d'une collaboration fructueuse et Montand, qui se réserve l'exclusivité sur les chansons de Lemarque, lui devra quelques-uns de ses plus grands titres. Début , le chanteur passe en vedette à l' ABC. Il signe un contrat de sept ans avec la Warner , qu'il finira par juger trop contraignant et qu'il dénoncera plus tard.

Attaqué en justice, l'affaire se conclut sans préjudice pour lui. L'année suivante, il enregistre trois autres chansons composées par Henri Betti qui seront des succès: C'est si bon paroles d' André Hornez le 11 mai, Maître Pierre paroles de Jacques Plante et Rien dans les mains, rien dans les poches paroles d'André Hornez le 14 décembre.

Montand se console de la rupture avec Piaf en multipliant ses prestations sur scène. Il participe à l' opérette Le chevalier Bayard qui est un échec, sans que son succès personnel en soit entaché. Cette année-là, il engage le pianiste Bob Castella , qui pour les quarante-quatre années à venir sera son accompagnateur. Grâce à Jacques Prévert , il rencontre le guitariste Henri Crolla , qui sera emporté par un cancer en Fort de cette fructueuse collaboration, le chanteur, plus jazzy , plus swing , enchaîne les enregistrements: Clopin-clopant , À Paris , Les cireurs de souliers de Broadway , Les enfants qui s'aiment - ces deux dernières sont signées Prévert - Clémentine … Le 2 mai , il enregistre Les Feuilles mortes [ Note 1 ] , [ 11 ].

En , son producteur Émile Audiffred meurt prématurément. Il y devient un habitué et c'est là qu'il rencontre Simone Signoret le 19 août C'est un coup de foudre, ils ne se quittent plus.

L'actrice met un temps sa carrière entre parenthèses et après son divorce avec le réalisateur Yves Allégret - de leur union est née Catherine Allégret - ils vivent place Dauphine. En mars , le chanteur triomphe avec un tour de chant de vingt-deux chansons, qui marque l'histoire du music-hall et influencera nombre de chanteurs qui s'essayeront au one-man-show [ 12 ].

En , ce tour de chant restera à l'affiche à l'Étoile pendant 8 mois à guichets fermés, un record, et ce sera le premier double album 33 T enregistré en live toujours disponible en CD qui reste une leçon de music-hall toujours exemplaire. Le 22 décembre , Simone Signoret et Yves Montand se marient à la mairie de Saint-Paul-de-Vence et deviennent l'un des couples français les plus en vogue du monde du spectacle.

En , Montand, avec le film d' Henri-Georges Clouzot Le Salaire de la peur , obtient son premier rôle marquant au cinéma. La même année, la chanson Quand un soldat , datée de , chantée par Montand et écrite par Francis Lemarque est interdite [ 13 ]. En , le couple achète une propriété à Autheuil-Authouillet , en Normandie. Cette demeure devint par la suite un haut lieu pour des rencontres artistiques et intellectuelles.

Traduite et adaptée en français par Marcel Aymé , elle est présentée pour la première fois au Théâtre Sarah Bernhardt à Paris, dans une mise en scène de Raymond Rouleau. En , il s'apprête à entamer une tournée de music-hall en URSS , lorsque le 23 octobre les chars de l' Armée rouge envahissent Budapest , en Hongrie insurrection de Budapest.

Montand décide malgré tout de chanter devant les Soviétiques à Moscou , où il rencontre le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique , Nikita Khrouchtchev.

L'entretien dure quatre heures, et Montand demande personnellement des explications au chef du Kremlin sur les raisons de l'invasion de la capitale hongroise [réf. Cependant, il en revient profondément désabusé, déçu de ce qu'il a vu de l'application concrète du communisme dans ces pays de l' Europe de l'Est. Ses convictions dans ce système politique étant enracinées en lui avant tout par les profondes croyances familiales, surtout paternelles, il aura beaucoup de mal à les réfuter et mettra du temps à reconnaître ses erreurs de jugement [ 14 ].

En , il est engagé par le producteur Norman Granz et, une fois les visas accordés, accompagné par Simone Signoret, il part pour les États-Unis , où, à partir du 22 décembre, il se produit à Broadway durant trois semaines.

Le soir de la première, il est applaudi par de nombreuses célébrités: Il chante ensuite à Hollywood , San Francisco et Montréal.

Montand conquiert l'Amérique [ 15 ]. Il accède alors au statut de vedette internationale: Il accomplit également avec succès plusieurs tournées à travers le monde, au Canada et au Japon. À cette époque, il danse à la télévision avec Dinah Shore , et c'est grâce à cette apparition sur la chaîne NBC qu'il se voit proposer un rôle dans le film Le Milliardaire de George Cukor , avec Marilyn Monroe [ 15 ].

En avril, Signoret reçoit l' Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans Les Chemins de la haute ville de Jack Clayton , puis part à Rome pour un prochain tournage. Miller, lui, regagne New York. Marilyn et Montand tournent à Hollywood le film de George Cukor. Bientôt, ils sont bien plus l'un pour l'autre que des partenaires de cinéma… Leur brève liaison alimente la presse, brise le couple Miller-Monroe, alors que Simone Signoret donne le change face à la presse à scandale.

Il tourne encore Sanctuaire de Tony Richardson avec Lee Remick pour partenaire, puis déclinant plusieurs autres propositions, il rentre en France. Cette infidélité de Montand brise définitivement une bonne partie de la confiance que Simone Signoret portait en elle-même.

Yves Montand, de son côté, demeure un séducteur impénitent [réf. Bien que l'équilibre du couple soit profondément affecté par cet épisode, que Signoret en son for intérieur a très mal vécu [ 16 ] , ils resteront uni jusqu'à la mort de Simone Signoret, en En octobre , Montand triomphe encore à Broadway, au Golden Theatre , où il chante durant huit semaines. L'année suivante, il effectue une longue tournée qui le mène de l'Angleterre au Japon. Début , il chante à Paris à l'Étoile, où, bien que sa popularité soit sans faille, il constate que tout est en train de changer dans le métier.

Il peine à trouver des titres nouveaux, et Francis Lemarque, à l'instar des Brassens , Brel , Ferré , Aznavour et autres Gainsbourg ou Nougaro , interprète désormais ses propres créations. Une autre génération, dont un certain Johnny Hallyday , bouleverse tout et Montand est conscient que sa grande période d'artiste de music-hall s'achève [ 17 ].

En , il fait la narration dans le film Le Joli mai de Chris Marker et Pierre Lhomme , et y interprète la chanson Joli Mai , adaptation par Michel Legrand de la chanson populaire russe Odinokaya garmon russe: Les paroles du poète Mikhaïl Issakovski n'ont pas été conservées dans cette version française.

À partir de , il se consacre presque exclusivement à sa carrière d'acteur et ne reviendra à la scène que de façon épisodique. C'est à partir de qu'il s'impose définitivement au cinéma.

La rencontre avec Costa-Gavras , avec qui il tourne Compartiment tueurs en est la clef de voûte. Durant les années , l'acteur alterne drames, films engagés et comédies et s'impose comme l'un des acteurs français les plus populaires. Costa-Gavras, qui en a réalisé Z , dénonçant le régime des colonels grecs , adapte en L'Aveu d' Artur London publié en Ce dernier, né à Prague en , entré aux Jeunesses communistes à l'âge de quatorze ans, fut des Brigades internationales anti-franquistes, résistant en France, et déporté à Mauthausen.

Après la guerre, il devient vice-ministre des Affaires étrangères de Tchécoslovaquie , il sera arrêté en et accusé de trahison lors d'un procès stalinien à Prague en , au cours duquel onze condamnations à mort sont prononcées.

Artur London en réchappera, et sera réhabilité en Le film L'Aveu s'achève sur l'arrivée des chars soviétiques à Prague en Cette fois encore, Costa-Gavras a coécrit le scénario avec Jorge Semprun, mais c'est l'interprétation magistrale d'Yves Montand qui retiendra l'attention et permettra de faire comprendre au grand public l'ampleur de la répression dans les pays du bloc soviétique.

L'exemple du courage d'Artur London suffit pour dénoncer les méthodes staliniennes des régimes communistes [ 19 ]. En septembre , Yves Montand redevient chanteur le temps de se produire à l' Olympia. Il crée La bicyclette et Mon frère. Cette même année, son engagement et ses convictions politiques connaissent un revirement complet: En février , pour soutenir les réfugiés chiliens et condamner le coup d'état du général Pinochet , il donne un récital unique à l'Olympia.

La préparation de ce tour de chant donne lieu à un film de Chris Marker La Solitude du chanteur de fond , dans lequel on voit les répétitions avec son pianiste Bob Castella et son interprétation, entre autres, du Temps des cerises.

Le chanteur enregistre l'album Montand d'hier et d'aujourd'hui et triomphe sur la scène de l'Olympia, à guichets fermés trois mois durant, du 7 octobre au 3 janvier Le succès est tel que, après s'être produit en province de mars à juillet, il revient à l'Olympia durant l'été pour de nouvelles représentations, du 20 juillet au 14 août.

Fin août, il entame une tournée mondiale, qui le conduit au Brésil , aux États-Unis, au Canada et au Japon. Le 30 septembre , alors qu'il tourne les films Jean de Florette et Manon des Sources de Claude Berri d'après Marcel Pagnol , Simone Signoret meurt d'un cancer à l'âge de soixante-quatre ans. La dernière compagne d'Yves Montand sera Carole Amiel, son assistante sur la tournée de , avec qui il entretenait déjà une liaison au moment où disparut Signoret.

Avec elle, il a son seul enfant, Valentin, né le 31 décembre Il tourne encore trois autres films: Le 9 novembre , Yves Montand meurt d'un infarctus du myocarde à l'âge de 70 ans, le lendemain du dernier jour de tournage du film IP5 de Jean-Jacques Beineix à la fin duquel son personnage, lui aussi, meurt d'une crise cardiaque. L'acteur ambitionnait de faire sa rentrée sur la scène de Bercy au printemps [ 20 ]. Pour les besoins du scénario, protégé par une combinaison de plongeur sous ses vêtements, il s'était baigné, fin septembre, dans un lac glacé des étangs de Commelles dans la forêt de Chantilly , près de Senlis.

Après le tournage d'un dernier raccord, Montand ressent un malaise. Il meurt à l'hôpital de Senlis et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise aux côtés de Simone Signoret , la seule femme à laquelle il fut marié.

C'est le coup de foudre. Elle quitte Yves Allégret pour le suivre, avec sa fille Catherine Allégret , et ils se marient en décembre En , il tourne Le Milliardaire avec Marilyn Monroe et a une liaison passagère avec elle.

En septembre , il vit le drame de la disparition de Simone Signoret et fait la connaissance, lors du tournage de Manon des sources , d'une jeune assistante, Carole Amiel, dernière femme de sa vie et mère de son unique enfant, Valentin, né le 31 décembre Au moment de la naissance de Valentin, Montand est alors âgé de soixante-sept ans. En , Anne Drossart, ex-comédienne, engage une action en recherche de paternité au nom de sa fille Aurore, née le 6 octobre , pour démontrer que l'acteur est le père d'Aurore.

Ce refus des témoignages dont celui de Claude Sautet entraîne l'ouverture d'une instruction pénale qui concluera 2 ans plus tard, en , à l'existence confirmée de cette relation. Le tribunal de grande instance de Paris, par un jugement du 6 septembre tirant les conséquences probatoires d'un tel refus et s'appuyant sur les conclusions de l'instruction pénale ainsi que "sur la grande ressemblance de la jeune fille", déclare la paternité d'Yves Montand [ 22 ].

Les ayants droit d'Yves Montand Catherine Allegret et Carole Amiel entre-temps décédé saisissent la Cour d'appel 2 ans plus tard, en , pour obtenir la réformation de la décision. Toutes les parties au procès sollicitent du juge que soit autorisée une expertise comparative d'ADN post mortem. Les Drossart, défendus par Gilbert Collard, se pourvoient en cassation en Son petit-fils adoptif, Benjamin Castaldi , dans son livre Maintenant, il faudra tout se dire éditions Albin-Michel, , soutient qu'il y aurait eu une liaison amoureuse filialement perturbante, à la fois dite et non dite et connue de Signoret, entre Yves Montand et la fille de Simone Signoret, Catherine Allégret , élevée par Montand et tout juste majeure [ 25 ].

L'origine prolétaire de Yves Montand, issu d'un milieu pro- communiste , est d'abord un motif d'exploitation pour sa carrière de chanteur J'aime flâner sur les grands boulevards , Luna Park , mais nourrit ensuite son engagement politique, empreint de coups de gueules, de ferveur, de lucidité la reconnaissance de son aveuglement devant le stalinisme et de fidélité aux idéaux de gauche: Dans les années , son revirement idéologique fut total.

Il adhère au courant d'idées à l'extrême opposé, le libéralisme , qui arrive alors en France, promu par le courant de pensée TINA:


Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.